Accueil

Bienvenue sur le site Étude de faisabilité pour l’implantation d’une offre de service en traitement de la dépendance aux opioïdes via une médication injectable au Québec.

Sous la direction de Michel Perreault, Ph. D., et de Dre Marie-Ève Goyer, cette étude a été réalisée du 5 décembre 2017 au 31 mars 2020.

L’objectif était d’évaluer la pertinence et la viabilité de cette offre de traitement afin de répondre aux besoins d’information et d’orientation des gestionnaires et cliniciens qui s’intéressent au TAO injectable ou qui s’engagent dans l’offre de ce traitement au Québec.

Pour connaître les détails sur la méthode employée, la philosophie de soins proposée, les considérations cliniques et les conditions d’implantation du traitement par agonistes opioïdes injectable, consultez le Guide d’information et d’orientation pour une offre de traitement par antagonistes opioïdes injectables disponible gratuitement en ligne.

Cette étude a été rendue possible grâce au soutien de Santé Canada, du Programme sur l’usage et la dépendance aux substances (PUDS), du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et de  l’Institut universitaire sur les dépendances (IUD).

Étude de faisabilité pour l’implantation d’une offre de service en traitement de la dépendance aux opioïdes via une médication injectable au Québec (2017/12/05 – 2020/03/31), Santé Canada, Programme sur l’usage et la dépendance aux substances (PUDS), Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Institut universitaire sur les dépendances (IUD),  Perreault, M., Goyer, M-È.  

Une proportion significative des personnes aux prises avec un trouble d’utilisation d’opioïdes (TLUO) ne sont pas attirées ou retenues par les traitements conventionnels à la méthadone et à la buprénorphine (Oviedo-Joekes et al., 2016; Strang et al., 2012).

Depuis 1994, des essais cliniques randomisés réalisés dans six pays (Suisse, Pays-Bas, Espagne, Allemagne, Canada, Royaume-Uni) ont permis de démontrer l’efficacité d’un traitement de diacétylmorphine (héroïne pharmaceutique) injectable pour cette population, entre autres en termes de rétention, de réduction de la consommation d’héroïne et de diminution de la criminalité (Demaret et al., 2010; Ferri et al., 2010; Strang et al., 2012).

C’est dans ce contexte qu’un mandat a été attribué à Michel Perreault (PhD) et Marie-Ève Goyer (MD) pour étudier la faisabilité d’implanter un tel traitement au Québec.

But de l’étude 

Évaluer la faisabilité d’une offre de traitement par agonistes opioïdes injectable (TAOi) auprès des usagers du Québec présentant des difficultés d’adhésion aux traitements courants.

Objectifs 

  • Évaluer la demande pour une offre de services en traitement de la dépendance aux opioïdes injectable (TAOi) au Québec
  • Identifier les modalités et enjeux d’implantation pour un TAO injectable au Québec
  • Identifier les modalités et enjeux cliniques pour un TAO injectable au Québec
  • Préparer les modalités d’évaluation de programme pour accompagner l’implantation éventuelle d’une offre de services en TAO injectable

Chercheur: Michel Perreault, Ph.D.
Instigatrice: Marie-Ève Goyer, M.D., MSc, CCMF (MT)
Coordonnatrice: Léonie Archambault, M.A.

Adjoints de recherche:
Diana Milton, B.Sc.
Mélissa Laurendeau, M. Sc.
Daniel Rabouin, M.Sc.
Jennifer Cohen, B.Sc.
Julien Thibault-Lévesque, M.A.
Camille Blouin, B.Sc.
Léa-Frédérique Rainville, M.A.

Comité de travail

Le mandat du comité de travail est d’élaborer un guide clinique et un manuel d’implantation en TAOi.

Membres du comité de travail :

  • Nicolas Quijano (Meta d’âme)
  • Matthieu Davoine-Tousignant (CRAN-CCSMTL)
  • Andréa D’Élia (CRAN-CCSMTL)
  • Marie-Claude Fugier (CRAN-CCSMTL)
  • Sidney Maynard (CRAN-CCSMTL)
  • Anne-Sophie Thommeret (CCSMTL)
  • Jérôme Benedetti (AQPSUD)
  • Josée Charland
  • Barbara Rivard
  • Marie-Josée Audet (CRAN-CCSMTL)
  • Valérie Ramka (CRAN-CCSMTL)
  • Isabelle Turcotte (HND-CCSMTL)
  • Annie Galarneau (HND-CCSMTL)
  • Martin Camiré (CCSMTL)

Comité aviseur

Le mandat du comité aviseur et des parties prenantes impliquées est de :

  • Conseiller et soutenir l’équipe du projet dans la planification, le déroulement et la validation des différentes étapes de l’étude (pertinence des démarches).
  • Orienter l’équipe de recherche vers les sources d’information pertinentes et les informateurs clés dans le but d’identifier les principaux enjeux liés au TAO injectable et à l’implantation de ce traitement au Québec.
  • Faciliter et soutenir la participation des principaux acteurs à l’étude.
  • Guider la diffusion des résultats chez les principaux acteurs de même qu’au milieu scientifique.

Membres du comité aviseur :

  • Jérôme Benedetti (AQPSUD)
  • Marie-Louise Bourgeois-Beaulieu (MSSS)
  • Suzanne Brissette (CHUM)
  • Serge Brochu (IUD-CCSMTL)
  • Michel Dion (MSP)
  • André Dontigny (MSSS)
  • Christelle Dusablon-Pelletier (AQPSUD)
  • Mélissa Généreux (DSP-CIUSSS Estrie)
  • Karine Hudon (IUD-CCSMTL)
  • Éric Langlois (INSPQ)
  • Benoit Lefrancois (MSSS)
  • Philippe Malchelosse (Point de rue- Trois-Rivières)
  • Carole Morissette (DSP-CCSMTL)
  • Élaine Polflit (CCSMTL)
  • Martin Camiré (CCSMTL)

Autres parties prenantes impliquées:

  • Dr Yves Robert (CMQ)
  • Dre Pauline Gref (CMQ)
  • Patrick Boudreau (OPQ)
  • Chantal St-Arnaud (OPQ)
  • Dominic Bélanger (MSSS)
  • Joël Brodeur (OIIQ)
  • Caroline Roy (OIIQ)
  • Myriam Brisson (OIIQ)
  • Marilyn Roc (OTSTCFQ)
  • Jean Seaborn (OTSTCFQ)
  • Geneviève Cloutier (OTSTCFQ)
  • Alain Hébert (OTSTCFQ)

Une initiative de l’Institut universitaire sur les dépendances (IUD), avec la précieuse collaboration de :

     

Mentions spéciales Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Santé Canada. Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles du ministère de la Santé et des Services sociaux. Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles du CIUSSS du Centre-Sud de l’Île-de-Montréal

La crise des surdoses d’opioïdes est un problème de santé publique complexe qui touche à divers degrés l’ensemble des provinces canadiennes. Le présent guide s’inscrit dans la priorité du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances portant sur les « réponses novatrices à la crise des opioïdes sévissant au Canada, que ce soit dans le domaine de la prévention, de la réduction des méfaits ou du traitement ».

L’objectif du présent guide est d’offrir un outil d’information et d’orientation aux gestionnaires et cliniciens qui s’intéressent au TAO injectable ou qui s’engagent dans l’offre de ce traitement au Québec. 

Pour en savoir plus, consulter le document >>>

Pour toute question relative à l’étude ou au site web, veuillez communiquer avec :

Diana Milton
diana.milton@douglas.mcgill.ca

Michel Perreault
michel.perreault@douglas.mcgill.ca

Site web Équipe de recherche Michel Perreault

Site web Formation croisée

Équipe de recherche de Michel Perreault, Ph. D.
Centre de recherche de l’Institut Universitaire en santé mentale Douglas