Fiche d’information sur le TAOi

Une proportion significative des personnes aux prises avec un trouble sévère d’utilisation d’opioïdes n’est pas attirées ou retenues par les traitements de substitution conventionnels de méthadone et de buprénorphine (1, 2).

Modalités

La prescription d’opioïdes injectables pour le traitement du trouble d’usage d’opioïdes constitue un traitement très structuré de deuxième ligne pouvant être envisagé pour les patients qui ne répondent pas aux traitements conventionnels. Le traitement implique deux ou trois visites par jours pour l’administration de doses sous supervision médicale (3, 4).

Efficacité

Depuis 1994, des essais cliniques randomisés réalisés dans six pays ont démontré l’efficacité d’un traitement de diacétylmorphine (héroïne pharmaceutique) injectable pour les patients qui ne répondent pas aux traitements conventionnels, entre autres en termes de rétention, de réduction de la consommation d’héroïne et de diminution de la criminalité (2, 4, 5). Les résultats de l’étude canadienne SALOME démontrent que l’hydromorphone injectable est aussi efficace que la diacétylmorphine injectable pour cette population1.

Critères d’admission en traitement

Selon les programmes, les critères s’articulent autour d’un âge minimum (entre 18 et 25 ans), de la nature chronique du trouble d’usage d’opioïdes et d’une réponse insatisfaisante aux traitements basés sur la substitution ou sur l’abstinence. Dans plusieurs cas, l’altération de la santé physique ou mentale ou du fonctionnement social sont aussi des critères d’admission (6).

Références:

  1. Oviedo-Joekes, E., Guh, D., Brissette, S., Marchand, K., MacDonald, S., Lock, K., . Schechter, M. T. (2016). Hydromorphone Compared With Diacetylmorphine for Long-term Opioid Dependence: A Randomized Clinical Trial. JAMA Psychiatry, 73(5), 447-455.
  2. Strang, J., Groshkova, T., & Metrebian, N. (2012). New heAroin-assisted treatment: Recent evidence and current practices of supervised injectable heroin treatment in Europe and beyond. En ligne. http://www.emcdda.europa.eu/system/files/publications/690/Heroin_Insight_335259.pdf
  3. Bell, J. (2014). Pharmacological maintenance treatments of opiate addiction. Br J Clin Pharmacol, 77(2), 253-263.
  4. Demaret, I., Lemaître, A. & Ansseau, M. (2010). L’efficacité du traitement assisté par diacétylmorphine (héroïne pharmaceutique) à l’étranger. Rev Med Liège, 65(12): 681-687.
  5. Ferri, M., Davoli, M., & Perucci, C. A. (2010). Heroin maintenance for chronic heroin-dependent individuals. Cochrane Database Syst Rev(8).
  6. Perreault, M. et Archambault, L. 2017. Sommaire de l’évaluation des besoins montréalais pour la mise en place d’un programme de traitement des troubles liés à l’usage d’opioïdes basé sur l’injection (TDO injectable). En ligne. http://cran.qc.ca/sites/default/files/sommaire_tdo_injectable.pdf
  7. Perreault. M., Archambault, L., & Blouin, C. (2017). Évaluation des besoins montréalais pour la mise en place d’un programme de traitement des troubles liés à l’usage d’opioïdes basé sur l’njection (TDO injectable).